L’ingénieur des mondes humains, numériques et hybrides du futur

École Nationale Supérieure de Cognitique

Vous êtes ici

Présentation de l’ENSC

L’Ecole nationale supérieure de Cognitique (ENSC) est l’une des 6 écoles d’ingénieurs publiques de Bordeaux INP. Elle forme des ingénieurs ayant une double compétence, en traitement de l'information (TIC) et en sciences humaine (SHS).

Bâtiment de l’ENSC
Benoit Le Blanc

Benoit Le^Blanc - Directeur de l'ENSC

La Cognitique

La cognitique est la discipline scientifique et technique du traitement automatique de l'information et de la connaissance, pour les hommes, les machines, leurs interfaces et leur collaboration. C'est à la fois une science du comportement humain avec et dans les technologies et une science des technologies pour le comportement des individus ou des groupes humains.

Petit historique de la discipline

Comme Philippe Dreyfus avait inventé en 1962 le mot "informatique » en associant "information" et "automatique", c’est en 1983 que  Jean-Michel Truong créé le néologisme en associant "connaissance" et "automatique" pour former le mot "cognitique". Il désigne ainsi la science du traitement automatique de la connaissance et des relations entre l'homme et les technologies de l'information et de la communication. Largement inspirée de sciences et de l’information et de sciences sociales, humaines et biologiques, notamment des rencontres de l’intelligence artificielle, de la linguistique, de la psychologie, des neurosciences et de la philosophie, le mot "cognitique" a été choisi en 1999, sous le ministère de Claude Allègre, pour désigner le grand plan national de recherche interdisciplinaire portant sur les processus de pensée, d’acquisition par les individus et de transformation des groupes sociaux grâce aux volets applicatifs et croisés de ces disciplines. Créé en 2003, l’Institut de Cognitique de Bordeaux a donné naissance en 2009 à l’Ecole Nationale de Cognitique qui s'emploie, sous le terme "cognitique", à promouvoir l’interdisciplinarité au centre des ces enjeux pour la formation des ingénieurs de demain.

Domaines d’intervention du cogniticien

  • L’analyse et la conception d’Interfaces Homme(s)-machine(s) [IHM], dans les projets de conception, design et production de biens manufacturés (aéronautique, automobile, équipements, etc.) et de services (énergie, télécom., etc.).
  • L’activité de recherche et développement des entreprises industrielles en relation avec le facteur humain et la cognition augmentée (gestion des systèmes complexes, systèmes de visualisation et de pilotage, gestion intégrée de plateformes, etc.).
  • L'intégration homme-système (IHS) et les usages des technologies numériques.
  • La cognition artificielle avec la robotique et l’Intelligence Artificielle [I.A.] (Conception d’interfaces pour commande à distance de drônes, techniques de classification et data mining, etc.).
  • Les aspects collaboratifs et la gestion risques psychosociaux appliqués aux domaines de l’industrie (nucléaire, services publics, etc.).
  • L’analyse du besoin, la spécification et la conception de systèmes d’aide et de suppléance pour la compensation du handicap, l’accessibilité.
  • La gestion des connaissances et compétences pour la valorisation et pérennisation des savoir-faire dans les industries (Création d’un outil permettant la capitalisation des connaissances, création d’un outil de formation, etc.).

Liens sur la Cognitique

Certifications et labels

L’ENSC est engagée dans une démarche de certification ISO 9001 pour la qualité des formations.
En savoir plus

Documents à télécharger